Beauté / BIEN-ÊTRE

Le dessous des cosmétiques : la crème Naturally good de Nivéa

Ldessous des cosmétiques analyse la composition de nos grands classiques (ou pas) de la cosmétique. Un bon moyen pour comprendre ce que l’on applique sur sa peau, découvrir la vérité cachée derrière les slogans publicitaires et vous aider à faire le bon choix ! Cette semaine : la crème Nivea Naturally good à l’aloès Véra.

Il y a deux jours, j’étais tranquillement en voiture quand au feu rouge, j’ai été happée par une publicité pour la toute nouvelle gamme de chez Nivéa : Naturally Good. La petite dernière de la marque affiche un tournant résolument naturel. Mais dans le détail, que peut-on dire ?

Qu’est-ce qu’on nous vend ?

Soucieux de la composition de leur cosmétique et de l’empreinte écologique laissée, les consommateurs poussent de grandes marques à créer de nouvelles gammes de produits plus verts, plus naturels et donc normalement plus respectueux de la peau. 

Dans cette vision des choses, il était donc normal pour la marque Nivéa de se lancer le défi d’une gamme de produits composée à 98% d’ingrédients d’origine naturelle, gamme appelée “Naturally good”. Le tout pour la modique somme de 6,10€ pour la crème à l’aloé véra. Comptez 8€49 pour les deux autres crèmes. 

La composition : 

  • AQUA : eau, pour hydrater
  • GLYCERIN : agent émollient et humectant pour assouplir la peau
  • CETEARYL ALCOHOL : alcool gras utilisé comme agent émollient et épaississant. 
  • ALCOHOL DENAT. : alcool dénaturé qui permet d’éviter l’utilisation d’un conservateur. 
  • SIMMONDSIA CHINENSIS SEED OIL : huile de graine de jojoba
  • PRUNUS AMYGDALUS DULCIS OIL : huile d’amande douce
  • DICAPRYLYL ETHER : huile estérifiée. 
  • BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER : beurre de karité
  • GLYCERYL STEREATE : tensio-actif utilisé comme agent émollient. 
  • COCO-CAPRYLATE : huile estérifiée
  • ALOE BARBADENSIS LEAF JUICE POWDER : jus de feuille d’aloé véra en poudre.
  • HELIANTHUS ANNUUS SEED OIL : huile de grains de tournesol. 
  • TOCOPHEROL : vitamine E antioxydante
  • GLYCERYL CAPRILATE : agent émollient pour garder la peau souple. 
  • SODIUM STEAROYL GLUTAMATE : agent émulsifiant
  • XANTHAM GUM : stabilisateur d’émulsion
  • LEVULINIC ACID : agent parfumant qui permet de maintenant la peau en bon état. 
  • ETHYLHEXGLYCERIN : agent humectant et émollient, interdit en bio mais sans danger pour la peau. 
  • P-ANISIC ACID : permet de masquer les odeurs
  • SODIUM CHLORIDE : sel de table pour masquer les odeurs
  • LINALOOL, LIMONENE, CITRONELLOL, GERANIOL : parfum règlementé car allergènes
  • ALPHA-ISOMETHYL IONONE : molécule synthétique réglementé (allergène) qui sert en parfumerie
  • BENZYL ALCOHOL : conservateur allergène
  • GERANIOL : molécule allergène
  • PARFUM : fragrance synthétique allergène. 

Qu’est-ce que cela révèle ?

Je vais être honnête, quand j’ai vu cette pub, j’ai de suite pensé « encore une marque qui va nous vendre un truc naturel 0% bla bla bla » mais qui dans le détail est une catastrophe.

A la lecture de la composition, je suis agréablement surprise car on a globalement une composition très clean avec effectivement de nombreux ingrédients d’origine naturelle. Les actifs qui ne le sont pas sont autorisé en bio ou alors sans danger réel pour la santé. 

Oui parce qu’il y a toujours un mais…

Malgré cela, je regrette tout d’abord la multiplication d’ingrédients inutile. Il semble décidemment que les marques aient aujourd’hui peur de proposer un produit avec moins de 5 ingrédients et c’est regrettable.

Il est aussi important de toujours garder en tête que les six premiers ingrédients d’un cosmétique représentent entre 80 et 90% de la composition totale. Dans un cas comme celui-ci, l’aloés Véra, qui est pourtant l’ingrédient mis en avant, arrivent seulement à la 11è place. Je doute donc qu’il y en ait assez pour être vraiment efficace. 

La gamme Naturally Good : un délit de greenwashing ?

Quand on connait un peu le reste de la marque et le peu de soin qu’elle apporte à sa composition, il est pour moi évident qu’on est en flagrant délit de greenwashing. En proposant un produit à base d’ingrédients naturel, dans un packaging sobre, transparent avec une énorme feuille d’aloé véra et un slogan tel que : 

Une gamme transparente à 100%

la marque cherche à faire passer une image résolument tournée vers le naturel. Elle cherche à rassurer le consommateur en usant de tous les ressorts existants. Et ça, ce n’est pas vraiment honnête …

Le mot de la fin sur la crème “Naturally good”

C’est donc une très belle avancée pour Nivéa qui lance enfin sa première gamme de produits fabriqués à partir d’ingrédients d’origine naturelle et qui joue la carte du naturel de toutes les façons possibles. On regrettera toutefois l’utilisation prononcé du greenwashing et par-dessus tout, la multiplication d’ingrédients inutiles pour une crème de cette envergure. 

Une petite précision également, cette crème est composée d’huile d’amande douce, une huile particulièrement nourrissante qui ne conviendra donc pas aux peaux mixtes à grasse. 

N’oubliez jamais de rester vigilant et gardez en tête que le moins est toujours mieux quand il s’agit de cosmétiques ! 

Tous ensemble, passons au naturel, 

Gaëlle

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :