Beauté / Le blog

Le dessous des cosmétiques : le lait réparateur Mixa

Le dessous des cosmétiques analyse chaque semaine la composition de nos grands classiques (ou pas) de la cosmétique. Un bon moyen pour comprendre ce que l’on applique sur sa peau, découvrir la vérité cachée derrière les slogans publicitaires et vous aider à faire le bon choix !

Cette semaine : le lait réparateur Mixa.

Qu’est-ce qu’on nous vend ?

Mixa se revendique comme la marque des peaux sensibles. Elle a spécialement conçu ce lait pour les peaux très sèches et abîmées. Il est concentré en allantoïne et enrichi en glycérine pour une efficacité prouvée. Il pénètre instantanément et ne laisse pas de film gras. Formulé sous contrôle médical. 

A priori, il s’agit donc du produit idéal pour les peaux sèches, surtout en cette période hivernale. Pourtant, elle mérite que l’on se penche un peu plus sur sa composition.

Quelle est sa composition cosmétique ?

  • Aqua (eau) : pour hydrater
  • Glycerin : émollient d’origine naturelle ou synthétique, peut être un dérivé d’huile de palme. Non dangereux mais pas du tout écologique.  
  • Petrolatum : huile minérale filmogène considérée comme un produit à risque
  • Butyrospermum parkii butter (beurre de karité) : pour nourrir
  • Dimethicone : silicone d’origine synthétique, polluant et filmogène 
  • Aluminum starch octenylsuccinate (sels d’aluminium) agent de texture.
  • Paraffinum liquidum (paraffine liquide) émollient d’origine synthétique ou naturelle qui peut être un dérivé d’huile de palme
  • Cyclohexasiloxane : silicone d’origine synthétique qui maintient la souplesse de la peau. 
  • Cetearyl alcohol : émulsifiant d’origine synthétique.
  • Coco-glucoside : tensio-actif d’origine naturelle. 
  • Elaeis guineensis oil (huile de palme) : tout simplement pas écologique
  • CI 14700 / red 4, CI 47005 / yellow 10 : colorants de synthèse
  • Allantoin (allantoïne) : actif d’origine naturelle ou synthétique favorisant la cicatrisation de la peau.
  • Linalool, geraniol, eugenol : composants aromatiques au potentiel allergène fort.
  • Methylparaben (paraben) conservateur d’origine synthétique qui est aussi un perturbateur endocrinien.
  • Coriandrum sativum oil (huiles de graines de coriandre) : pour nourrir la peau
  • Phenoxyethanol: conservateur d’origine synthétique
  • Ammonium polyacryldimethyltauramide : polymère de synthèse (plastique) qui permet de stabiliser les émulsions
  • Disodium EDTA : stabilisateur de synthèse
  • Limonene : composant aromatique allergène
  • Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde : parfum de synthèse, allergène, considéré comme dangereux, interdit en Europe en 2021. 
  • Citronellol, hydroxycitronellal, citral : composants aromatiques de synthèse et fortement allergènes
  • Xanthan gum : épaississant d’origine naturelle
  • Butylphenyl methylpropional : agent parfumant considéré comme produit à risque avec restrictions d’usages
  • Hexyl cinnamal : composant aromatique allergène 
  • Benzyl salicylate : composant aromatique fortement allergène
  • Benzyl alcohol, benzyl benzoate : conservateur fortement allergène
  • Parfum / fragrance : origine synthétique

C’est bien beau, mais qu’est-ce que cela révèle ?

Le dessous du lait réparateur de la marque Mixa

Tout d’abord notons qu’il y a énormément d’ingrédients dans la composition de cette crème ce qui n’est généralement pas bon signe.

Il faut également savoir que dans un produit cosmétique, les six-sept premiers ingrédients indiqués sur la composition représentent 80% à 90% de la composition. Or dans le cas présent : quatre ingrédients sur sept sont des ingrédients issus de la pétrochimie, dérivés du pétrole. Pas très clean tout ça…

Il faut également avoir conscience que le coût des ingrédients de synthèse est bien moindre que celui d’un ingrédient naturel. Les industriels utilisent donc quasi systématiquement la version synthétique des produits proposés.

Enfin, et même si certains sont en plus petites quantités, j’ai pris le soin de pointer en gras les ingrédients déconseillés. Là encore, le résultat n’est pas joli joli. Notons même la présente d’ingrédients soumis à une règlementation ou interdit en Europe.

Les dessous du lait réparateur Mixa ne sont donc pas jolis. La composition n’est clairement pas clean, avec un nombre d’ingrédients impressionnant dont certains sont clairement douteux.

En cosmétique comme en cuisine, moins il y a d’ingrédients, mieux c’est ! Alors dans vos choix, regardez toujours la composition, revenez à l’essentiel.

Bref, satisfaisons-nous du nécessaire !

Gaëlle


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :