Mon passage au naturel

Une nouvelle maison pour une nouvelle vie !

Good morning people ! Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de ma transition vers un mode de vie plus naturel. Après deux gros mois d’absence, il est temps de reprendre du service ! Il y a un peu plus d’un mois, un grand (ou plutôt 2) changement s’est opéré : j’ai enfin quitté Nice pur Vence, j’ai enfin quitté mon appartement situé en plein centre- ville pour une petite maison au calme proche des montagnes et de la nature.  Alors aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ce nouveau départ qui fait pleinement partie de ma transition. 

Nous sommes le 15 octobre 2020, vous êtes toujours sur Gaëlle au Naturel et aujourd’hui, je vous parle de ma nouvelle maison ! 

S’éloigner des choses simples…

Chassez le naturel

Je vous l’avais déjà dit mais j’ai passé une partie de mon enfance dans un petit village de montagne. J’ai grandi proche de la nature et de toute son énergie positive. J’ai ensuite déménagé à Montpellier, une moyenne-grande ville et depuis lors, je n’ai plus jamais vécu à proximité d’un brin de verdure. 

A 18 ans, je suis partie pour mes études. J’ai vécu à Toulouse puis à Glasgow puis puis re Toulouse puis Paris, puis Metz et enfin re-Paris. 

déménager
J’ai parcouru le chemin…j’ai tenu la distance…

Par habitude, par contrainte mais aussi par envie, je me suis habituée à vivre en ville et je pense qu’au fil de temps je me suis persuadée (et c’était peut-être même vrai) que la ville était l’environnement de vie que je souhaitais et qui me convenais. 

Et ensuite ?

Après tant d’années passées en ville et quatre mois passés dans un petit village où il ne se passe rien, mon embauche dans une entreprise située proche de Nice a été un soulagement. J’aurais pu décider d’habiter dans l’arrière-pays, proche de mon lieu de travail mais non. J’étais à l’époque persuadée que Nice était ce qu’il me fallait. Et je dirai même que pendant un temps, c’était vrai. 

15 ans à me persuader que la ville était ce qu’il me fallait, autant vous dire que la chute a été dure ! 

Il revient au galop !

Connaissez-vous ce sentiment d’aller bien jusqu’à réaliser qu’en fait, non ? Ce sentiment d’avoir l’impression que votre vie vous convient jusqu’à vivre une nouvelle expérience et réaliser qu’en fait, vous n’en pouvez plus ?

C’est exactement ce que j’ai ressenti il y a un an et demi.

En juin 2019, nous nous sommes partis avec Amour sur les routes isolées d’Auvergne. Cette terre de vide et de grands espaces est probablement l’un des endroits les plus calmes de France. 

Cinq jours de tranquillité absolue et de nature. Cinq jours à nous balader, à respirer et à visiter ! En gros, un vrai bol d’air pur comme on les aime. 

Le soucis ? Le retour à la réalité a été un choc ! 

Cela faisait quelques temps que nous avions prévus de déménager, notamment pour trouver plus grand mais nous n’avions encore jamais mis le doigt sur ce que nous souhaitions réellement : la nature et le calme. 

Un pas de plus vers le naturel !

1 ans et quelques mois 

Je ne vais pas vous mentir, trouver une petite maison dans les Alpes-Maritimes, en location quand on est indépendant…ce n’est pas le plus simple ! 

1 an et quelques mois, c’est donc le temps qu’ils nous aura fallu pour y arriver ! Nous avons enfin trouvé la petite perle, notre nouveau foyer. Une petite maison dans la petite ville de Vence, dans les hauteurs, proche de la forêt, de la nature et surtout au calme ! 

Le retour à l’essentiel ! 

Si je vous parle aujourd’hui de ce déménagement, c’est parce qu’il fait intégralement partie de ma transition vers une vie plus naturelle et plus saine. 

S’éloigner de la tentation !

Pour être honnête, j’ai un véritable problème d’addiction au shopping. Ce sera certainement l’objet d’un prochain article. Une addiction que j’essaie de combattre progressivement avec une véritable volonté de changer ma façon de consommer. Vivre dans une grande ville, c’est malheureusement être plongée au cœur de ce tourbillon infernal de consommation. 

Pour une accro du shopping, la tentation est forte !

Installée dans ma nouvelle maison, c’est donc une occasion unique de changer de mode de vie ! Moins de shopping, plus de balades en forêt, c’est ainsi que j’envisage ma nouvelle vie !

Et au fond, c’est tout ce que je souhaitais ! 

Se retrouver !

De manière assez paradoxale, nous vivons dans un monde de surconsommation et nous manquons pourtant de choses essentielles comme le temps ou la tranquillité. Pour beaucoup d’entre nous, nous vivons quotidiennement dans un environnement stressant, bruyant, loin des éléments qui nous servent à vivre.

Il arrive aussi un moment où l’on ne s’entend plus et où l’on ne s’écoute plus.

En commençant ma transition vers un mode de vie plus naturel, un appartement en plein centre de la 5e ville de France, n’était plus du tout adapté ni à mes valeurs ni au mode de vie vers lequel je souhaite m’orienter. 

En déménagement, je prends le temps de m’éloigner, d’être au calme. J’écoute enfin ce qu’on mon corps et mon mental me criait depuis tout ce temps. Quel soulagement !

Et aujourd’hui ?

Cela fait presque deux mois que je suis installée dans cette nouvelle maison et j’en ressent déjà tous les aspects positifs. 

Depuis plus d’un an, je vivais d’un véritable manque, celui de l’énergie positive que les éléments naturels (les arbres, de l’air pur, le calme…) nous offrent. Cela parait un peu spirituel, mais prenez le temps de vous balader en forêt et vous comprendrez.

Moi qui avais du mal à dormir, qui étais en permanence sur les nerfs, je retrouve enfin une forme de sérénité. Mon sommeil s’est grandement amélioré.

Je me sens également plus alignée avec moi-même, avec les valeurs auxquelles j’aspire : simplicité et naturel. 

Maintenant que le déménagement (et mon mariage) sont terminés, je reprends aussi progressivement mes activités, notamment le sport ! J’ai enfin pu reprendre l’équitation dans un cadre qui me convient et bientôt, je partirai à la découverte des forêts environnantes ! 

Un lieu de vie n’est pas quelque chose d’anodin et il est important de s’écouter pour vivre dans un lieu qui nous ressemble. Ne sous-estimez jamais le pouvoir et l’effet de votre lieu de vie sur votre mental.

Passer au naturel, c’est aussi cela ! 

A très vite !

Gaëlle

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :