Mon passage au naturel

Ode à ma mère qui m’a fait manger des graines

Hello hello les ami.e.s ! J’avais un peu laissé de côté mon épopée vers le naturel, il est grand temps d’y revenir ! Le titre est quelque peu provocateur, j’en conviens. Mais il est temps de rendre hommage à ma mère qui m’a montré la voix des plantes et du naturel. Voici une ode à ma mère qui m’a fait manger des graines. 

Commençons par la cuisine ! 

S’il y a une chose dont je me souviens parfaitement c’est ce condiment appelé Goma-sio. Ce mélange de graines de sésame grillées et de sel marin agrémentait pas mal nos salades, nos pates…quand j’y penses, pas mal de nos plats en général. Chez nous peu de sel ou de poivre, par contre beaucoup d’épices et de condiments venus d’ailleurs. Mes souvenirs sont un peu flous mais je sais que beaucoup de ces plantes, en plus de donner du goût, sont aussi de véritables compléments alimentaires ! Une bonne façon de garder la pêche tout en se régalant ! 

J’ai perdu l’habitude de les utiliser, à regret, mais dans mon programme pour passer au naturel, je compte bien m’y remettre !

Et dans le reste de la maison ?

D’une nature assez anxieuse, les devoirs, les compétitions et autres examens ont toujours eu un effet dévastateur. Je faisais et fais encore d’importantes crises d’insomnie qu’il est difficile de calmer. Si j’ai souvent été traitée à base de Doliprane et de cortisone, pour tout ce qui relève de la sphère émotionnelle, m’a maman avait pour habitude d’agir d’abord avec des plantes. Exit les somnifères et autres anxiolytiques et bienvenu au fleurs de Bach et autres huiles essentielles qui m’accompagnaient les jours de stress.  

C’est elle qui m’a initié à cette forme de médecine et je ne peux aujourd’hui que la remercier. Le seul somnifère que j’ai d’ailleurs pris dans ma vie m’a filé de la tachycardie. Autant dire que j’ai donc gardé cette habitude de faire appel aux plantes !

Et à l’extérieur ?

J’ai aussi grandi à l’ostéopathie, aux massages et aux énergéticiens. Ces médecines ont aujourd’hui meilleure réputation mais étaient très très très en marge il n’y a pas si longtemps ! Ma mère a pourtant tenu bon et a continué à m’amener voir ces spécialistes. Là encore, merci !

Cette éducation, je la garde avec moi. Il m’est arrivé de me rebeller contre elle, de ne plus avoir envie d’utiliser la phytothérapie ou d’aller consulter certains spécialistes issus de la médecine douce. Mais aujourd’hui, je remercie m’a maman de m’avoir permis de savoir que d’autres remèdes existent, que certains maux peuvent être soignés autrement et que parfois un peu d’huile essentielle et une bonne infu (Aller, une infu ?), sont aussi performants que certains médicaments. 

Enfin, il ne s’agit pas de cracher sur la médecine mais d’ouvrir son esprit à d’autres choses , après tout, certains pays utilisent encore certaines méthodes et ne s’en portent pas plus mal ! Alors Ode à ma mère qui m’a fait manger des graines et m’a surtout permis d’avoir le choix dans la façon de me soigner et de prendre soin de moi. 

A très bientôt pour un passage au naturel,

Gaëlle

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :